Trajectoire de services

Volet urgence / une chambre urgence 24h 

La demande doit être faite par téléphone au 450-933-6610 poste 1 dès 13h le jour même.

Critères :
  1. Avoir 18 ans et +, être sans domicile fixe, accepter de respecter le code de vie, le protocole punaise et la politique en dépendance.
Objectifs : Offrir un répit d’une nuit :

  • Logé, nourris et accès aux douches
  • Donation de matériel d’hygiène et des vêtements au besoin
  • Référence vers d’autres ressources
  • Offrir de l’écoute et établir un 1er contact avec la ressource
Durée du séjour : Une nuit seulement, mais peut avoir accès au 0-21 jours si des places se libère. Peu refaire une demande 3 jours plus tard. Le temps de carence permet que ce ne soit pas toujours la même personne qui occupe la 24h et permettre un répit à plus de gens.
Modalités : Gratuit.

Temps de carence de 3 jours afin de permettre que ce ne soit pas toujours la même personne qui occupe la chambre  24 h et permettre un répit à plus de gens.

Maximum 5 séjours par année dans ce volet.

Volet urgence / 5 chambres individuelles d’urgence 0-21 jours

La demande doit être faite par téléphone au 450-933-6610 poste 1 dès 13h.

Critères :
  1. Avoir 18 ans et +, être sans domicile fixe, accepter de respecter le code de vie, le protocole punaise et la politique en dépendance.
Objectifs : Offrir un répit et répondre aux besoins de bases :

  • Logé, nourris et accès aux douches
  • Donation de matériel d’hygiène et des vêtements au besoin
  • Aider la personne à avoir accès à un revenu (aide sociale, chômage, trouver un emploi, etc.) Permettre à la personne d’avoir une adresse pour recevoir ses prestations (nous garderons son courrier 30 jours suivant son départ)
  • Obtenir/récupérer ses pièces d’identité.
  • Évaluer les besoins de la personne et faire un plan d’intervention à court terme selon ses besoins : recherche de logement, aller en thérapie ou en détox, régler ses mandats judiciaires, trouver une ressource à plus long terme selon ses besoins.
  • Amorcer une démarche de réseautage : obtenir un suivi externe en lien avec ses problématiques, établir un contact avec des ressources pour briser l’isolement social, connaitre les ressources d’aide alimentaire, pour le budget, etc.
Durée du séjour : Le séjour est d’une durée maximale de 21 jours et est réévalué tous les jours avec un intervenant. Une personne qui souhaite seulement un répit et ne souhaite pas entreprendre de démarche restera en moyenne 3-5 jours. L’objectif est que la personne puisse se relocaliser vers un logement, une chambre, chez des amis, de la famille, ou dans une autre ressource. Si elle est active dans ses démarches et se mobilise, elle augmente ses chances de réussir. Bien que leur situation reste encore précaire, nous laissons le temps à la personne, d’être en mesure de mieux répondre à ses besoins de base.
Modalités : Gratuit.

Temps de carence de 3 semaines, maximum de 3 séjours dans ce volet par année.

Durant son séjour, la personne peut faire une demande SRA ou une demande de transition.

Volet Transition / 6 chambres avec frigo et salle de bain individuelle 1 à 6 mois

La demande doit être faite via l’intervenant de suivi ou directement auprès de l’équipe clinique si le demandeur rencontre les 7 premiers critères.

Critères :
  1. Avoir 18 ans et +, être sans domicile fixe, accepter de respecter le code de vie, le protocole punaise et la politique en dépendance.
  2. Avoir un suivi externe avec un professionnel en lien avec sa problématique (exemple : CRD, TS au CLSC, suivi SIV pour la santé mentale, etc.)
  3. Avoir deux activités engagées par semaine en lien avec les objectifs de réinsertion (travail, étude, réunion, groupe de thérapie, centre de jour, bénévolat, travaux communautaires, activités de loisirs et de socialisation, etc.)
  4. Autonomie : Être en mesure d’entretenir sa chambre et sa salle de bain, savoir se faire à manger, gérer ses rendez-vous, hygiène de base.
  5. Avoir accès à un revenu déclaré lui permettant de payer les frais d’hébergement de 205$/mois.
  6. Avoir minimum un mois de stabilité en lien avec sa consommation et sa santé mentale
  7. Avoir le désir de consolider ses acquis et de poursuivre sa réinsertion sociale.
  8. Effectuer l’évaluation psychosociale avec la coordonnatrice et l’assistante clinique.
Objectifs : Rencontre hebdomadaire avec l’intervenant de suivi.

Premier mois :

  • Établir un lien de confiance, définir le cadre du suivi et apprendre à mieux connaitre l’usager.
  • Établir un premier contact avec les professionnels au dossier afin d’établir un plan d’intervention (une rencontre multidisciplinaire est préconisée.
  • Voir avec l’usager ses besoins et ses objectifs de séjour et établir les priorités.
  • S’assurer que la personne est en mesure de répondre à ses besoins de bases et la référer au besoin.
  • S’assurer qu’elle a amorcé ses activités à l’externe lui permettant de développer son réseau social, obtenir de l’aide en lien avec ses problématiques et être active socialement.
  • Mettre à jour les responsabilités citoyennes : faire ses impôts, s’assurer d’avoir ses pièces d’identité, régulariser sa situation judiciaire.

Pour certaines personnes un mois est suffisant pour se stabiliser et être prêt à amorcer une recherche de logement. D’autres nécessiteront de plus de temps pour stabiliser les sphères de vie et développer les aptitudes pour vivre en appartement. La révision d’un plan d’intervention mensuel, en collaboration avec les partenaires au dossier, permettra d’évaluer les acquis et déterminer ce qui devra être mis en place au cours du prochain mois pour outiller la personne à être prêt à réintégrer la vie en en appartement autonome.

Durée du séjour : L’intervenant de suivi en collaboration avec l’équipe et les partenaires externes tiendra compte des indicateurs suivants dans l’évaluation mensuelle du séjour :

  • Maintien de 2 activités externes
  • Maintien du suivi externe
  • Se présente et participe à ses rencontres à l’interne
  • Capacité de répondre à ses besoins de bases avec l’aide qui lui est proposé : se faire à manger, entretenir sa chambre, avoir une bonne hygiène personnelle.
  • Respect du budget mis en place
  • Stabilité au niveau de la consommation (drogues ou alcool) et capacité d’aller chercher l’aide au besoin.
  • Développe un réseau social de personnes et de ressources qui lui servira de filet de sécurité à sa sortie.
  • Une fois sa situation stabilisée, si le résident et son intervenant jugent que le départ en appartement est la prochaine étape, la poursuite du séjour sera dirigée en conséquence.  Sinon, déterminer ce qui sera mis en place dans le prochain mois.
Modalités : 205$/mois (inclus accès à la buanderie, à la cuisine commune)

Dois acheter sa propre nourriture et la cuisiner, se procurer ses produits d’hygiènes personnelles.

Temps de carence de 3 mois.

Volet Studio / 6 chambres meublé (sauf un four) 1 à 12 mois

La demande doit être faite via l’intervenant de suivi ou directement auprès de l’équipe clinique si le demandeur rencontre les 6 premiers critères.

Critères :
  1. Avoir 18 ans et +, être sans domicile fixe, accepte de respecter le code de vie, le protocole punaise et la politique en dépendance.
  2. À un suivi externe avec un professionnel en lien avec sa problématique (exemple : CRD, TS au CLSC, suivi SIV pour la santé mentale, etc.)
  3. Avoir trois activités engagées par semaine en lien avec ses objectifs de réinsertion (travail, étude, réunion, groupe de thérapie, centre de jour, bénévolat, travaux communautaires, activités de loisirs et de socialisation, etc.)
  4. Autonomie : Être en mesure d’entretenir son studio et sa salle de bain, savoir se faire à manger, gérer ses rendez-vous, hygiène de base.
  5. Avoir accès à un revenu déclaré lui permettant de payer les frais d’hébergement de 205$/mois.
  6. Avoir au minimum 3 mois de stabilité en lien avec sa consommation et sa santé mentale et avoir le désir de consolider ses acquis et de poursuivre sa réinsertion sociale.
  7. Dois avoir amorcé sa réinsertion soit à l’Aviron ou dans une autre ressource.
  8. Effectuer l’évaluation psychosociale avec la coordonnatrice et l’assistante clinique.
Objectifs : Rencontre hebdomadaire et ensuite bimensuel avec l’intervenant de suivi :

Premier mois :

  • Établir un lien de confiance, définir le cadre du suivi et apprendre à mieux connaitre l’usager.
  • Demeurer en contact avec les professionnels au dossier afin d’établir/poursuivre un plan d’intervention (une rencontre multidisciplinaire est préconisée.)
  • Voir avec l’usager ses besoins et ses objectifs de séjour. Établir les priorités.
  • S’assurer que la personne est en mesure de répondre à ses besoins de bases et la référer au besoin.
  • S’assurer qu’elle maintient ses activités à l’externe lui permettant de développer son réseau social, obtenir de l’aide en lien avec ses problématiques et être active socialement.
  • Mettre à jour les responsabilités citoyennes : faire ses impôts, s’assurer d’avoir ses pièces d’identité, régulariser sa situation judiciaire.

En moyenne les gens restent moins de six mois en studio. C’est suffisant pour se stabiliser et être prêt à amorcer une recherche de logement. D’autres nécessiteront de plus de temps pour stabiliser les sphères de vie et développer les aptitudes pour vivre en appartement.

La révision d’un plan d’intervention mensuel, en collaboration avec les partenaires au dossier, permettra d’évaluer les acquis et déterminer ce qui devra être mis en place au cours du prochain mois pour outiller la personne à être prêt à réintégrer la vie en en appartement autonome.

Les différences entre la transition et le studio :

La personne qui accède au studio n’est pas prête à vivre en appartement autonome, mais est assez autonome pour entretenir un studio et requiert moins les services et la supervision des intervenants.

Les gens qui accèdent au studio n’ont généralement jamais vécu en appartement seul ou depuis de nombreuses années. Ils ont besoin de se retrouver dans un environnement physique qui ressemble le plus possible à un logement.

Ils sont généralement plus actifs dans la société et stables au niveau de leur santé physique et mentale, mais demeurent fragiles et nécessite une plus grande période de stabilisation.

Durée du séjour : L’intervenant de suivi en collaboration avec l’équipe et les partenaires externes tiendra compte des indicateurs suivants dans l’évaluation mensuelle du séjour :

  • Maintiens ses 3 activités externes
  • Maintiens son suivi externe
  • Se présente et participe à ses rencontres à l’interne, mais nécessite de moins en moins d’encadrement et sait mieux répondre par lui-même à ses besoins. Va chercher l’aide au besoin.
  • Capable de répondre à ses besoins de bases avec l’aide qui lui est proposé : se faire à manger, entretenir sa chambre, avoir une bonne hygiène personnelle.
  • À mis en place un budget en place et sait le respecter.
  • Stable au niveau de ses problématiques et si rechute ou difficulté, capable d’aller chercher l’aide nécessaire.
  • Développe un réseau social de personnes et de ressources qui lui servira de filet de sécurité à sa sortie.

Une fois stabilisée, si le résident et son intervenant jugent que le départ en appartement est la prochaine étape, la poursuite du séjour sera dirigée en conséquence.  Sinon, déterminer ce qui sera mis en place dans le prochain mois.

Modalités : 205$/mois

Dois acheter sa propre nourriture et la cuisiner, dois se procurer les essentiels pour la vie en appartement (balai, produits ménagers, vaisselle, outils de cuisine, literie etc.) à accès au four de la cuisine commune mais est fortement amené à développer ses habiletés en cuisine dans son studio.

Temps de carence de 6 mois.

Place Brazeau : 12 logements sociaux supervisés / 3 et demi subventionnés par la SHQ/ 1 à 3 ans.

La demande doit être faite via l’intervenant de suivi ou directement auprès de l’équipe clinique si le demandeur rencontre les 7 premiers critères.

Critères :
  1. Avoir 18 ans et +, être sans domicile fixe
  2. Avoir résidé sur le territoire durant la dernière année
  3. Avoir un revenu annuel de moins de 27 000$
  4. Être en mesure de fournir son avis de cotisation, preuve de revenu, certificat de naissance, attestation d’un suivi à l’externe et fournir un relevé de compte bancaire.
  5. Avoir 3 activités engagées en dehors de la ressource.
  6. Avoir un suivi externe.
  7. Stabilisation de 6 mois et + au niveau de la consommation/santé mentale.
  8. Effectuer l’évaluation psychosociale avec la coordonnatrice et l’assistante clinique.
Objectifs :
  • Permettre à une personne ayant stabilisé sa situation d’itinérance, mais toujours en précarité financière et ayant plusieurs défis aux niveaux de la réinsertion, de se stabiliser et de se développer à plus long terme.
  • Par le biais de rencontres bimensuelles, l’usager établira un plan de réinsertion lui permettant de s’engager socialement et de poursuivre la stabilisation de ses sphères de vie.
Durée du séjour : Contrat d’hébergement se terminant le 30 juin de chaque année. Pourra être reconduit pour une durée maximale de 3 ans,  si le résident rencontre toujours les modalités de son contrat d’hébergement.
Modalités :
  • 25% du revenu
  • Semi-meublé (poêle et réfrigérateur)

Projet SRA : Stabilisation résidentielle avec accompagnement

Critères :
  1. Avoir 18 ans et +, être sans domicile fixe depuis au moins 3 mois ou en situation d’itinérance chronique
  2. Accepté d’avoir un suivi avec un intervenant qui viendra à domicile.
Objectifs :
  • Aider la personne en situation d’itinérance cyclique ou chronique à se maintenir en logement sans les restrictions et le cadre d’une ressource d’hébergement.
  • Favoriser la réduction des méfaits.
  • Développer et maintenir un réseau social.
  • Stabiliser sa santé physique et mentale dans le but de se maintenir en appartement.
  • Répondre à ses besoins en utilisant les ressources du milieu.

Le but ultime est de se maintenir en logement : faire ses paiements de loyer tous les mois le 1er, entretenir l’état du logement et maintenir une bonne relation avec le propriétaire.

Modalités : Les demandes SRA peuvent être faites par tous les promoteurs du projet commun et elles sont évaluées par le comité clinique. Cependant l’Aviron assure le suivi des anciens résidents de la ressource.

La personne obtient un suivi psychosocial une à deux fois par mois. Selon l’évaluation du comité clinique et les disponibilités des ressources financières et matérielles, elle pourrait obtenir du soutien financier, de l’équipement, matelas, meubles et épicerie.